Chansons de Femmes : Isa et Pascale Charreton

Traditionnellement en Italie les hommes offrent le 8 mars du mimosa aux femmes, pour ces Chansons de Femmes, nous ferons de même pour vous remercier d’être venues écouter Isa et Pascale Charreton le vendredi 7 mars.

Chansons

Pascale Charreton est une chanteuse lyonnaise mais l’Italie est pour elle une seconde patrie. Elle a vécu une quinzaine d’années à Turin où elle a collaboré comme comédienne-chanteuse avec l’Assemblea Teatro de Renzo Sicco (Théâtre National de Recherche de Turin) et effectué à ce titre un certain nombre de tournées internationales. Elle a à son actif plus de 1000 représentations à la fois sur des scènes régionales (Le Transbordeur, Le Briscope, le Théâtre de la Renaissance,…), dans lieux de diffusion de la chanson française (Le Magique à Paris, A Thou bout d’chant à  Lyon), dans des festivals en France (Eolia, les Barbares,…) et en Italie ( Milan, Turin, Vérone, Côme,….).

Elle crée ses propres concerts-spectacles avec mise en scène : «Charmes clandestins», «RadioTricot», Souvenir d’Edith », « Ti Voglio Tanto Tango », « La chanson à l’écran », « Tarantella ».

Elle a enregistré 2 CD (Charmes clandestins et Lune rousse). De septembre 2010 à février 2011 son CD « Charmes clandestins » a été classé n°1 des radios francophones « quota ».

Elle écrit ses textes, en compose les musiques ou fait appel à des musiciens français ou italiens.

« Une langue raffinée qui sait rougir, qui sait verdir. Charreton pourrait chanter tout Audiard… ».

 

Isa bissacco 1

Nous connaissons déjà ISA invitée deux fois à Bourgoin il y a quelques années. C’est une grande auteure-compositrice-interprète de Turin. Depuis son adolescence, elle écrit et chante des chansons de sa voix séduisante de mezzo-soprano, que l’on peut écouter sur ses sites et sur son dernier CD,Disoriente. Elle a étudié la guitare classique, et elle est aujourd’hui chercheuse au CNR (Centro Nazionale di Ricerche) de Turin, dans l’Institut d’Histoire de l’Europe Méditerranéenne (ISEM), après s’être spécialisée dans la littérature anglophone. Elle pratique aussi la peinture et fait quelques expositions de qualité, dont une à Bourgoin-Jallieu du 5 au 18 mai 2003. Nous la réentendrons avec plaisir dans ses chansons nouvelles.

« ISA est dans la pure tradition des "cantautori" italiens : elle écrit textes et musiques et elle les interprète, tout en dialoguant avec son public, en présentant ses chansons, en racontant comment elles sont nées de ses émotions, de ses expériences heureuses ou malheureuses, de ses observations et de ses jugements sur la vie, les hommes, l'amour, la nature, se refusant à séparer son métier et sa production de son parcours personnel et intime. C'est probablement cette unité entre une grande qualité professionnelle et la présence d'une personnalité riche et complese qui a créé ces moments d'intense écoute et de charme que tous ses auditeurs ont toujours fortement éproués. ISA, comme tous les vrais chanteurs, ravive en nous ces jeux de mots qui veulent dire qu'en présence du chant, c'est tout notre être qui est en émoi, intelligence et affectivité par la médiation du corps : chant - enchantement - enchanter ; jeux de mots encore plus variés en Italien : canto-incanto (charme magique) -incantamento (ensorcellement) - incantesimo (enchantement) - incantevole (ravissant) ... Elle a un registre de mezzo-soprano, un peu plus étendu vers les graves et les aigus, et une technique élaborée du "vibrato" donne à sa voix une charge sensuelle très prenante » (Extrait du Cahier III d’Histoire de la chanson en Italie, p. 84)

Maison du Conseil Général Bourgoin Jallieu