Canto a tenore (sarde)

Tenore Monte Senes Pizzinnos de Irgoli

Le Canto a tenore est issu de la culture pastorale de Sardaigne. Il s’agit d’une forme de chant polyphonique à plusieurs voix - bassu, contra, boche et mesu boche - exécuté par un groupe de quatre hommes. L’une de ses particularités est le timbre grave et guttural des voix de bassu et de contra. Les chanteurs forment un cercle et le soliste entonne la mélodie, prose ou poème, tandis que les autres voix l’accompagnent en chœur.   Cet art vocal fait encore partie intégrante de la vie quotidienne des populations locales. Il est souvent pratiqué de façon spontanée dans les bars locaux, les su zilleri, mais aussi lors de certaines occasions plus officielles comme les mariages, la tonte des moutons ou  les fêtes religieuses..

En 2005, le canto a tenore a été inscrit sur la liste du patrimoine oral et immatériel de l'humanité de l'Unesco.

 

Sous la conduite de Totore Lai, qui bénéficie d’une expérience internationale de plus de trente ans, ce groupe est actif depuis trois ans ; il participe régulièrement à des fêtes de village dans différents endroits de la Sardaigneet se produit pour la première fois en France après avoir répondu à une invitation en Allemagne. Il est le parfait exemple du maintien du chant traditionnel dans l’île par la jeune génération, puisque plusieurs de ses membres sont âgés de moins de 20 ans. Leurs chants polyphoniques d’origine profane appartiennent, comme leurs danses, au patrimoine de leur petite ville d’Irgoli située au nord-est près du Golfe d’Orosei.

 

Enregistré le 7 novembre 2009 à Salagnon "Nuit de l'INIS".

 

 

Merci à nos amis : Totore Lai - Giuseppina Giau - Sebastiano Lai - Mattia Murru - Andrea Carrone - Giovanni Rosu - Alberto Sale - Andrea Mastio - Maria Giovanna Scanu - Lucia Lai - Fabrizio Sale - Mariella Chessa - Franco Mulas - Francesca Oldenburg.